06 87 78 38 58

yloty@sfr.fr

La méditation de pleine conscience

Qu’est-ce que la méditation de pleine conscience ?

Mindfulness signifie en anglais, la pleine conscience. Qu’est-ce que la pleine conscience?

La pleine conscience, c’est l’attention. Cette attention peut être dirigée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nous-mêmes. L’attention portée aux sentiments, aux sensations corporelles, aux pensées ou aux émotions sont des exemples d’attention portée à son monde intérieur. L’attention portée à une conversation avec un ami, les arbres dans une forêt, les sons ou un livre sont autant d’exemples d’attention portée au monde extérieur.

La pleine conscience est l’attention que nous portons dans l’ici et maintenant. L’attention aux choses qui se passent en ce moment même. Cela peut sembler facile, mais combien de fois notre attention est-elle complètement détournée par nos pensées? bien qu’il soit difficile de nier que la réflexion est souvent très pratique ( nous pouvons élaborer des plans et résoudre des problèmes difficiles) en même temps, elle est souvent la cause de beaucoup de nos problèmes. Notre esprit se perd facilement dans des pensées sans fin : inquiétude, rumination…

Nos pensées créent des émotions et des sentiments comme la peur et la tristesse. Nous restons éveillés la nuit parce que nous nous inquiétons de ce qui pourrait arriver demain. Nous ne pouvons pas nous empêcher de penser à l’erreur que nous avons commise la semaine dernière. Dans notre esprit, nous sommes constamment occupés par les choses qui doivent être achevées. Ce ne sont là que quelques exemples de la façon dont notre esprit peut nous rendre la vie difficile.

La pleine conscience nous apprend à traiter ces pensées perturbatrices en utilisant le centre de notre attention dans l’ici et maintenant. La pleine conscience nous aide à créer une relation différente avec nos pensées, nos sentiments et nos émotions.

La pleine conscience signifie une attention sans jugement. Souvent, des sensations comme la tension ou la peur sont automatiquement qualifiées de « mauvaises », « inappropriées » ou de « non désirées ». Lorsque nous jugeons un certain sentiment ( j’ai peur, c’est mauvais, je ne veux pas me sentir comme ça), nous créons automatiquement un conflit; un conflit entre le sentiment actuel (« mauvais ») et la façon dont le sentiment devrait être (« bon »). Les tentatives de résolution de ce conflit, par exemple en supprimant le sentiment négatif, nécessitent beaucoup d’énergie et , paradoxalement, nous font nous sentir encore plus mal.

L’acceptation joue un rôle clé dans la pleine conscience. Par une attention et une acceptation conscientes, nous permettons à chaque sentiment, émotion, sensation ou pensée d’être là. Ils sont là de toute façon. Au lieu de lutter contre les sentiments ou les pensées, la pleine conscience favorise la volonté de reconnaitre, d’autoriser et d’accepter ces états intérieurs. En abandonnant cette lutte et en cessant de nous battre contre ce qui est, nous économisons de l’énergie et nous constatons que les choses contre lesquelles nous nous battons s’effacent souvent automatiquement; souvent plus vite que lorsque nous les combattons activement.

Dès qu’une émotion reçoit de la place pour exister, ou peut la vivre comme temporaire, c’est-à-dire que l’émotion va et vient. De cette façon, on devient un observateur de ses propres états intérieurs (le soi observateur; Deikman 1982). On n’est plus identifié et complètement perdu dans le contenu des pensées des sentiments, mais on devient l’observateur de ceux-ci. Cet observateur ressent toujours l’émotion ou le sentiment, mais il a maintenant le choix d’être pleinement pris par lui ou non. En observant les pensées sans jugement, on peut faire l’expérience de leur nature transitoire. En outre, nous apprenons que tout ce que nous pensons n’est pas vrai.

En résumé, la pleine conscience peut nous aider à nous identifier de moins en moins aux sentiments, aux émotions ou aux pensées. En d’autres termes, nous ne sommes pas nos émotions ou nos pensées; nous pouvons simplement être conscients de nos émotions ou de nos pensées.

Quel est le but de la pleine conscience ?

Le but de la pleine conscience n’est pas d’atteindre un objectif (comme se détendre ou devenir le meilleur méditant de tous les temps), mais d’être présent avec tout ce qui se présente dans le moment présent. Paradoxalement, ce type de sensibilisation a été associé à plusieurs résultats positifs en matière de santé, mais ne peut être cultivé que dans le présent, avec un esprit détaché du futur.